Bandes Dessinées

Alain AYROLES, Juanjo GUARNIDO (2019), Les Indes Fourbes, Delcourt (160 pages)

Il y a des romans, des bandes dessinées que l’on dévore et d’autres que l’on déguste, que l’on aimerait qu’ils ne se terminent jamais. Personnellement, les Indes Fourbes fait partie de cette 2ème catégorie.

Ses auteurs prennent la suite d’un roman de Francisco de Quevedo écrit au début du 17ème siècle. Le héros, ce vaurien de Pablos de Ségovie, s’embarque pour l’Amérique plein d’ambition : devenir riche, voire devenir un Grand d’Espagne. Grâce à son talent de conteur, il va se sauver de prieuses situations dans ce nouveau monde.
Cette bande dessinée picaresque est riche en rebondissements, humour et dessins hauts en surprise.

(Pêche virtuelle de Florence COSTE / 9 mai 2020)

LUPANO et PANACCIONE (2014), Un océan d’amour, Delcourt (224 pages)

Pour cette pêche d’été dédiée aux animaux, j’ai choisi la sardine ! Ce petit poisson intervient à plusieurs reprises dans une Bande Dessinée que j’ai adorée. Au fil des dessins, sans parole, les auteurs nous racontent l’histoire d’un petit marin breton qui se retrouve perdu, dérivant sur l’océan. Sa femme, une solide bretonne déterminée part à sa recherche. Voici donc une histoire d’amour attachante qui contient une bonne dose d’humour et des zestes de prises de conscience écologiques. Elle nous fait voyager jusqu’en Amérique et même assister à un discours de Fidel Castro. À mettre entre toutes les mains, des petites menottes aux paluches ridées !

(Pêche de Florence COSTE / juillet 2019)

Catherine MEURISSE (2019), Delacroix, Dargaud (140 pages)

L'auteure est l'ancienne dessinatrice de Charlie Hebdo qui a échappé à l'attentat. Elle nous offre une bande dessinée atypique qui est un hommage au peintre Delacroix et à son génie artistique. Elle reprend un texte d'Alexandre Dumas qui célèbre son ami peintre et y parsème des dessins, des bulles. Autant de scénettes où elle croque avec humour Dumas, Delacroix et d'autres personnages historiques. Sans oublier le monde de l’art où comme disait Delacroix : « Même en vous blessant, les critiques révèlent au monde que vous vivez ». En bonus, elle reproduit des tableaux de Delacroix sous la forme d’aquarelles qui sont de merveilleuses explosions de couleurs.

(Pêche de Florence COSTE / Février 2020)